Faire vous même votre "yaourt" végétal



  • 75 % d'eau (de source, minérale, de robinet) à choisir avec attention vu la proportion !
  • 25 % de céréales riz (long ou rond), millet, quinoa, blé, épeautre petit ou grand, le blé etc... à l'exception du maïs
  • le ferment (partir d'un yaourt Nomad'Yo Douceur ou une ampoule de Les bonnes souches )

Matériel


  • un blender
  • une cocotte pour faire chauffer l'eau
  • un fouet
  • une bonne couette !

Recette


  • faire tremper la céréale dans son volume d'eau (ex : 1 litre de riz, un litre d'eau)
  • broyer les céréales dans un blender (3 min pour 500 g, 6 min pour 1 kg), ne jamais remplir plus de la moitié du blender en recouvrant légèrement d'eau de trempage
  • faire bouillir le même volume d'eau que le volume de broyat (pour notre exemple : 2 litres d'eau)
  • mélanger brutalement l'eau bouillante au broyat qui doit être autour de 25°C (sauf riz complet qui doit être à 55°C) afin que le mélange final soit aux alentours de 60°C (100°+25°)/2=62,5°C. Le mélange doit devenir épais blanc pour une bonne fermentation.
  • garder à température de 60°C une demie-heure
  • refroidir rapidement à 35-40°C en 1/2 heure - 3/4 heure en plaçant le fait-tout sur le balcon ou dans le jardin, dans un bain - marie d'eau froide
  • ne pas attendre longtemps pour verser le ferment sous forme :
> soit d'un pot de Nomad'yo de préférence le Douceur. Un pot contient de 500 gr soit 10 milliards de ferment pour faire 4 kilo de yaourt, c'est suffisant !
> soit d une ampoule de nos souches, voir : Les bonnes souches seulement lorsque la température sera redescendue sous 37°C
  • garder la préparation à température (27-33°C) sous une couette, bien isolée (dans une pièce entre 20 et 30°C) une nuit entière + 4 heures , si la température est un peu basse (25°C par exemple)
  • mise en pot : ne pas mettre les mains dans les pots pour éviter l'intégration des levures... comme pour les confitures. Utiliser des pots propres , stérilisés et des ustensiles aussi (passés à la vapeur ou dans l'eau bouillante 5 minutes).
  • le pot doit être bien rempli, pour éviter le développement de moisissures
  • attendre 4/5 jours pour que le yaourt soit mangeable / conservation au frigidaire 2 mois, à manger rapidement dès l'ouverture.

Variantes aromatisées et yaourt à boire

Yaourt aromatisé aux plantes, aux fleurs (rose, thym, romarin, reine des prés, sureau, bruyère... à chacun d'inventer pourquoi pas l'églantier ?
  • lors de la cuisson, on rajoute de l'eau préalablement infusée de plantes
  • 5 gr de plantes sèches par kg de yaourt (pour notre exemple : 20 g)
  • le riz complet est un peu plus amère que le riz blanc alors ne pas hésiter à compter un peu plus de fleurs / 7 gr au lieu de 5

Yaourt à boire
  • 18 % de riz et le reste d'eau
  • temps de cuisson réduit
  • possibilité de tester le basilic. Mais attention en utilisant une plante fraîche vous ne pourrez conserver le yaourt que 3/4 jours sinon la fermentation de la plante fera fermenter le yaourt aussi !


Particularités/risques

  • Pour des céréales très rondes type millet, il faut utiliser la fonction glaçon afin de bien broyer cette graine qui a tendance à tourner dans le bol.
  • Le broyat ne doit pas être translucide à la cuisson, ce serait le signe qu'il a été trop cuit et la fermentation ne serait pas facilitée.
  • Si la broyat ne prend pas, il faut réchauffer la préparation en tournant vigoureusement jusqu'à ce que la pâte devienne onctueuse.
  • Pour le sarrasin : même fabrication à partir de la farine, car le son de la graine est toxique. Mais il faut mettre plus de ferment car il y a plus de levures qui peuvent s'installer dans le sarrasin. Il est possible d'en refaire à partir d'un yaourt Douceur en plus grande quantité, 1 pot complet pour un kilo de sarrasin la fermentation ne dure que trois heures et surtout pas une nuit pour éviter le développement des levures.